Don Bosco

L’enfant fragilisé doit se bâtir une vie

Parce que les enfants vulnérables doivent être accueillis et formés

Don Bosco est un Centre de formation et d’accueil. Il a été créé en 1997 par des Pères Salésiens sur le constat que les enfants étaient, par dizaines de milliers, les premières victimes du génocide rwandais (1994) : orphelins, abandonnés, déplacés, enfants de la rue, enfants soldats en condition de vulnérabilité socioéconomique extrême.

Chaque année, DB accueille et forme près de 4.000 enfants. Parmi eux, 350 bénéficient d’une prise en charge complète (internat) tandis que 380 jeunes bénéficient d’une formation professionnelle en vue d’une réinsertion socio-économique réussie. Outre son activité scolaire, DB agit encore au bénéfice de familles vulnérables (habitat, soins, micro-crédit).

EALE appuie activement DB depuis 1997. L’Association en est un partenaire de référence.

 Projet associé créé en 1997 / 4-18 ans
Responsables : Alain Englebert et Anne Vandenkerckhove
49520

enfants scolarisés

29520

enfants réinsérés

  • Nos Objectifs

    • Appuyer la scolarisation des enfants orphelins, abandonnés, enfants de la rue.
    • Contribuer au financement de la masse salariale des enseignants.
    • Animer une stratégie d’éducation qualitative.
    • Pérenniser une action à long terme.
  • Notre Action

    • Appuyer la gouvernance de DB pour asseoir une action d’excellence, ouverte à tous.
    • Contribuer à la réalisation de plans d’action développant l’éducation par une scolarisation et une formation adaptée à l’évolution des besoins locaux : de l’urgence à l’excellence.
    • Financer les salaires des professeurs de l’école maternelle, primaire et secondaire.
    • Financer les enseignants et les équipements des ateliers professionnels.
  • Nos Résultats

    • Évolution d’une stratégie d’éducation quantitative à une scolarisation qualitative.
    • Scission du Centre en deux écoles (matin/après-midi), et division subséquente du nombre d’enfants par classe (de 60 à 30).
    • Développement des ateliers professionnels en relation avec la reconstruction de Goma : menuiserie, électricité, agriculture, commerce et couture.
  • Le Futur

    • Poursuivre la politique d’éducation d’excellence en renforçant ses critères qualitatifs.
    • Dynamiser la formation professionnelle et appuyer l’entreprenariat (micro-crédit).
    • Favoriser la réinsertion familiale, le relèvement communautaire et la mutualisation solidaire.
Les enfants et les femmes de Goma ont besoin de vous !