Inuka

Les jeunes filles, promotrices de la paix et de la réconciliation

Parce que la réinsertion familiale des jeunes filles et le relèvement de leur communauté son promoteurs de paix

IInuka signifie en kiswahili «Relève toi et progresse !».Les guerres civiles qui secouent la Région des Grands Lacs depuis 20 ans ont provoqué un exode massif des populations, au 1er rang desquelles les femmes et les enfants.

Le constat est clair : le retour des jeunes filles et leur fratrie dans leur milieu d’origine est essentiel pour encourager une dynamique pacifique.

Forte d’un partenariat Sud-Sud avec la Maison Shalom de Maggy Barankitse au Burundi, EALE crée Inuka en 2006 pour appuyer et protéger ces jeunes filles et enfants fragilisés, abandonnés, déplacés.

 Projet interne créé en 2006 / 4-18 ans
Responsables : Véronique Mairlot, Florence Tellier et François van den Bosch
15450

enfants ont été appuyés par Inuka

  • Nos Objectifs

    • Dynamiser le socle familial comme fondement du développement des enfants et des femmes.
    • Appuyer des jeunes filles fragilisées, abandonnées, rejetées par leur famille, violées, déplacées ou orphelines, ainsi que leur fratrie.
    • Préparer ces enfants à devenir autonomes en lesaccueillant et en les prenant en charge au Centre Inuka et en les scolarisant.
    • Réinsérer ces enfants dans leur famille, et les réintégrer dans leur tissu communautaire d’origine.
  • Notre Action

    • Accueil et autonomisation des jeunes filles et leur fratrie dans 6 maisonnettes structurées sur le modèle familial.
    • Préparation de la réinsertion dans le milieu familial, que ce soit la famille biologique ou dans une famille d’accueil de la communauté.
    • Suivi de cette réinsertion pendant 2 ans au moins.
    • Intégration des enfants dans leur communauté pour y promouvoir la scolarisation de tous, l’amélioration de l’habitat et l’émergence d’un nouveau tissu microéconomique à travers des activités de relèvement communautaire.
  • Nos Résultats

    • Accueil et réinsertion de plus de 850 enfants.
    • Appui scolaire au bénéfice de près de 15.450 enfants.
    • Soutien de quelques 600 ménages dans l’amélioration de leurs conditions de vie.
    • Acquisition de 60 maisons pour y héberger des familles en situation de précarité extrême.
    • Formation de plus de 6000 jeunes à « l’École de la Paix ».
  • Le Futur

    • Actualiser les critères de sélection des bénéficiaires au vu de l’évolution récente de la situation socio-économique et politique du Nord-Kivu.
    • Renforcer les capacités de l’équipe locale tant managériale que socio-éducative.
    • Appuyer les actions de relèvement communautaire et de mutualité solidaire.
Cover picture © B. Feron
Les enfants et les femmes de Goma ont besoin de vous !